Indignez-vous...

Publié le par Rencontres animalières en forêt de Fontainebleau

 

    Dans notre bel hexagone, les animaux sauvages ne possèdent aucun droit, sont réduits à l'état de choses qu'il est possible par conséquent de chasser, dégommer, zigouiller, massacrer... j'en passe et des meilleures.

 

   Sachez que la France détient le triste record du nombre d'espèces susceptibles d'être chassées. Elle se distingue à ce sujet nettement de ses voisins européens pour ne citer qu'eux. C'est le pays d'Europe où le plus grand nombre de chasseurs chasse le plus longtemps le plus grand nombre d'espèces!! 

 

   La collusion entre les pouvoirs publics et le monde de la chasse est assez effrayante. Les différentes associations de protection de la Nature ont clairement mis en évidence les liens étroits qui unissent les chasseurs aux parlementaires, ministres, hauts fonctionnaires et autres représentants étatiques.

  

  Des recours juridictionnels sont systématiquement engagés à l'encontre des arrêtés préfectoraux qui viennent, en toute illégalité, appuyer les exactions commises par les chasseurs quand ils ne permettent pas de tolérer le braconnage organisé. Mais qu'il est difficile de s'attaquer à sa majesté cynégétique!!

 

    "A l'épreuve des faits, on découvre une féodalité cynégétique fermée, murée dans ses privilèges, cramponnée à une classe politique servile et irresponsable, une corporation soucieuse de ne rien céder et prompte à frapper d'ostracisme ceux qui osent la remettre en cause" (Gérard Charollois).

 

    Afin de soulever le voile sur certaines zones d'ombre pour ne pas dire opaques, de mettre en exergue des contrevérités, d'appréhender la façon de penser de la chasse à la française, une mentalité quelque peu singulière, je vous conseille vivement la lecture de deux ouvrages de référence en la matière.

 

 

 

DSC_0108.JPG

 

   

 

    Un éclairage édifiant sur le monde de la chasse à la sauce franchouillarde, la mise en lumière d'un puissant lobby qui s'accroche à ses avantages et ses privilèges.

   

 Je ne vais probablement pas me faire que des amis mais peu m'importe. Je ne vais pas non plus verser dans un manichéisme primaire qui consiste à dire : "les chasseurs ils sont méchants et les non-chasseurs ils sont très très gentils". C'est la chasse telle qu'elle est pratiquée qui me dérange et c'est en cela que je rejoinds le discours véhiculé par ces ouvrages de réflexion. C'est ainsi que je les ai vécus en les lisant même si l'un des deux reste plus catégorique concernant la chasse comme son titre l'indique.

 

    "Notre patrimoine naturel est fait de paysages, de fleurs et d'arbres, mais aussi d'animaux sauvages. Nul ne peut en revendiquer la propriété , mais chacun peut se les approprier, temporairement, dans le respect de chacun et le plaisir de tous" (citation tirée du livre de Pierre Athanaze, Le livre noir de le chasse).

 

 

 

IMG_6701-copie-1.JPG

 

 

Je suis intimement persuadé qu'il est d'accord avec moi ce mignon groin-groin.

 

 

    Je vous laisse avec un poème de Victor Hugo tiré de Dernière gerbe

 

Oui, l'homme est responsable et rendra compte un jour.

Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour,

Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.

Tremble de tout abus de pouvoir sur la bête.

Te figures-tu donc être un tel but final

Que tu puisses sans peur devenir infernal,

Vorace, sensuel, voluptueux, féroce,

Echiner le baudet, exténuer la rosse,

En lui crevant les yeux engraisser l'ortolan,

Et massacrer les bois trois ou quatre fois l'an?

Ce gai chasseur, armant son fusil ou son piège,

Confine à l'assassin et touche au sacrilège.

Penser, voilà ton but ; vivre, voilà ton droit.

Tuer pour jouir, non. Crois-tu donc que ce soit

Pour donner meilleur goût à la caille rôtie

Que le soleil ajoute une aigrette à l'ortie,

Peint la mûre, ou rougit la graine du sorbier

Dieu qui fait les oiseaux ne fait pas le gibier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dagneau 25/03/2012 19:31

il faut une régulation ce qui est très nécessaire pour la survie des espèces vu la disparition de prédateur mais effectivement tuer pour tuer ............est ce nécessaire
dans l ancien temps les hommes tuaient pour se nourrir
aujourd’hui pour leur plaisir
les photos nous invite a se lever très tôt
magnifique promenade